Bienvenue sur le site de Michel Duveaux

CV

Né en 1951 à Besançon, formation à l’Institut Saint Luc à Bruxelles, (atelier BD). Auteur de BD, Réalisateur, Peintre… Vit à Paris

Principales Parutions :

- GLENAT : CHRONIQUES PROVINCIALES (5 tomes)
- DARGAUD : Fugue
- ALBIN MICHEL : MESSALINE

Et autres… (Productions alimentaires)

Films :

Courts métrages : « Opera Night » (clip), « Sardanapale (musique Arthur H », « Chambre 43 »

Long métrage : « Berthe de Joux »

Expositions 2007 Mairie du 5e Paris (miniatures sur parchemin + huiles), et différentes galeries…

Notice extraite de l’encyclopédie de la BD :

DUVEAUX Michel

DESSINATEUR – SCENARISTE
Besançon 15 septembre 1951
France

Après avoir fréquenté les Beaux-Arts à Lyon, Michel Duveaux part en 1973 pour Bruxelles suivre les cours de Claude Renard à l’Institut Saint Luc. Il publie à cette époque deux histoires dans Curiosity Magazine (éditeur Deligne). A sa sortie de l’école, en 1976, il réalise quelques « cartes blanches » dans Spirou et plusieurs récits complets dans Tintin. Il fait un passage dans l’ Echo des Savanes en 1978 et collabore la même année à Fluide Glacial où il crée les Chroniques Provinciales.

L’année suivante il dessine Pierrot le Fou dans Circus, puis toujours dans ce mensuel, il entreprend la suite de ses Chroniques provinciales. Parallèlement, il collabore à Pilote, Libération et à A Suivre (Une journée ordinaire n°17, et Spécial John Lennon »). En 1984, s’étant rendu sur place, il élabore Beyrouth, un long récit pour Libération. A la suite de la reprise des hostilités au Moyen-Orient, l’ouvrage est finalement publié par Glénat.

Les années suivantes, on retrouve sa signature aux sommaires des éphémères Ice Crim’s (n°3 et Métal Aventure (n°5), où il débute le péplum Messaline une hitoire qu’il continue dans la nouvelle version de l’Echo des Savanes, sous le titre Les fêtes du Palatin (album aux éditions Albin Michel, 1987). En 1987, chez Dargaud, il réalise Fugue une aventure policière écrite par Alain Demouzon. Il se lance en 1988 dans la bande dessinée érotique et entreprend Les vices d’Omphale, Puis Caligula, et autres dans la revue BDX (albums édités par C.A.P. à partir de 1991.

Michel Duveaux, influencé à ses débuts par Jacques Tardi, à su très vite se créer son propre style graphique. Utilisant les documents photographiques comme première base, il pratique un « tachisme » particulier, l’apparentant plus aux arts plastiques qu’au domaine proprement dit de la bande dessinée. Parallèlement Michel Duveaux mène une carrière de réalisateur àprés trois courts mètrages (dont un clip pour Sapho) il signe son premier grand film, Berthe de Joux, en 1993, avec Charlotte Valandrey, Féodor Atkine, et philippe Vuillemin dans les principaux rôles...

Il se tourne ensuite, vers la peinture et réalise différentes expositions (Galerie Akie Arrichi, Paris, Galerie Annouk Horn Nantes Mairie du 5é Paris, Librairie Goscinny etc… )